Busrides is in the beta phase of development. Regular site updates are made to enhance your experience!

Provide feedback

Deux regards sur les Fondamentaux du numérique

Transformation numérique 12-16-2018

Épisode 4

L’Académie du numérique offrira trois volets d’apprentissage : Fondamentaux du numérique, Excellence et Leadership. Notre collègue Isa travaille à la conception et à la curation de certains produits d’apprentissage pour le volet Fondamentaux.

Un vaste terrain

Lorsque nous pensons aux compétences numériques fondamentales, ce qui nous vient généralement à l’esprit, c’est d’apprendre à utiliser la technologie. Mais le numérique, c’est aussi avoir un état d’esprit ouvert et curieux qui cherche continuellement des occasions d’en apprendre davantage sur les innovations et les façons de travailler plus intelligemment et de fournir de meilleurs services.

Richard, pour sa part, travaille sur les liens entre le volet Fondamentaux du numérique et le volet Leadership. Les cadres devront également apprendre les fondamentaux du numérique et auront un rôle crucial à jouer pour donner un sens à tout cela, à mesure que nous alignons nos efforts collectifs pour améliorer les services que nous offrons.

Comment ces volets se rejoignent-ils (s’ils se rejoignent) lorsqu’il s’agit de l’apprentissage de base?

Commençons par les compétences de base, regroupées en trois catégories : personnelles, interpersonnelles et organisationnelles. Comment ces compétences de base s’appliquent-elles aux rôles de leadership?

Une infograrphie illustrant les compétences numériques. Il ya en 4 cadrants: Tendances - Techh-Design et et Gouv

État d’esprit axé sur la diversité

Vous remarquerez ci-dessus que certains éléments sont des compétences familières en leadership. On dit souvent que « le passage au numérique concerne plus les gens que la technologie ». Il n’est donc pas surprenant que les compétences reconnues en leadership soient simplement appliquées au contexte numérique. Une base solide dans ces domaines sera essentielle pour les dirigeants, dont la clairvoyance façonnera le chemin vers un avenir et une culture que nous devons créer.

La couche interne est constituée d’aptitudes numériques qui découlent des compétences de base : les dix icônes représentent les Normes numériques du gouvernement du Canada. Ces normes nous guident en tant que fonctionnaires et en tant que gouvernement, lorsque nous concevons des services et des processus. Elles constituent un élément important de ce cadre.

Au niveau du leadership, les normes numériques deviendront un cadre de référence qui guidera les projets et deviendra probablement un moyen de vérifier si nous avons fait nos devoirs ou non.

Mais en réalité, bon nombre des normes numériques pourraient s’appliquer à un environnement non numérique. Il s’agit simplement de moyens efficaces de collaborer et d’impliquer les utilisateurs dans la définition des services pour l’avenir. Qu’ils soient numériques ou non n’a pas vraiment d’importance. Ce qui compte, c’est la qualité du résultat.

Et du point de vue de l’Académie, les normes numériques représentent un grand nombre de possibilités en termes d’apprentissage de base.

Possibilités d’apprentissage en matière de normes numériques

Catégorie 1 : tendances

Cette catégorie d’apprentissage comprend l’apprentissage des outils nouveaux, des tendances et des innovations partout dans le monde, dans les secteurs public et privé, dans d’autres administrations et au sein des ministères fédéraux également. Il est important d’apprendre des autres, de savoir ce qui se passe « dans le vrai monde » et d’être attentif aux germes de l’innovation.

Chacun d’entre nous doit sortir ses antennes et être conscient de ces tendances. Il n’incombe pas seulement aux dirigeants de nous dire ce qui se passe; nous avons tous un rôle à jouer. Les dirigeants devront, peut-être, être un peu plus vigilants lorsqu’ils examineront ces tendances et la façon dont elles peuvent nous toucher, ce qui devrait aider à comprendre l’orientation que prend le gouvernement.

Catégorie 2 : technologie

Vous l’avez probablement remarqué : il existe de nombreuses technologies qui peuvent nous aider à mieux faire notre travail et à fournir de meilleurs services : intelligence artificielle, apprentissage machine, réalité augmentée et virtuelle, nouveaux langages de programmation, pour n’en nommer que quelques-unes. La plupart des fonctionnaires pensent probablement que ces technologies ne les concernent pas.

Faux.

Si vous avez déjà essayé d’aider un membre de votre famille à remplir un formulaire gouvernemental, vous avez probablement trouvé l’expérience aussi frustrante et déroutante que votre proche. Et si nous pouvions rendre les processus beaucoup plus faciles et donner aux gens une bien meilleure expérience utilisateur? Ces différentes technologies peuvent nous aider à concevoir de meilleurs services.

Dans l’esprit de nombreuses personnes, l’intelligence artificielle est encore de la science-fiction, ou quelque chose qui appartiendrait à un avenir lointain. En réalité, l’intelligence artificielle est déjà là! Il y a déjà des cas où l’intelligence artificielle est utilisée dans certains projets du gouvernement; et ce n’est que le début. Les dirigeants doivent penser à la technologie telle qu’elle est aujourd’hui, et là où elle s’en va, la comprendre et prévoir comment s’y adapter.

Catégorie 3 : conception

Il ne s’agit pas ici de conception graphique, mais de la réflexion et des méthodes que nous utilisons pour concevoir des services, des processus et des politiques, et de la façon dont ils doivent être davantage axés sur l’utilisateur. La conception suppose l’utilisation d’approches plus structurées, comme la réflexion conceptuelle, la conception de l’expérience utilisateur et les tests de convivialité, par exemple, pour s’assurer que nous sommes inclusifs et plus accessibles. L’expression « conception agile », qui pourrait évoquer des images d’équipes créatives, composées notamment d’électrons libres, fait partie de cette catégorie. En réalité, la conception agile consiste en des processus et des méthodes rigoureux.

Catégorie 4 : gouvernement

Oui, nous travaillons au gouvernement. C’est un contexte que nous ne pouvons pas perdre de vue. Nous avons des obligations en matière de sécurité, de confidentialité et de conformité. Nous devons examiner sérieusement la façon dont nous nous conformons aux exigences dans ces domaines, tout en concevant des moyens novateurs de fournir des services.

Nous devons rendre des comptes aux Canadiens, et les gens s’attendent à recevoir d’excellents services. Nous ne pouvons pas perdre de vue le rôle de la fonction publique. Mais cela ne veut pas dire que nous devons le faire seuls. Nous devons communiquer avec d’autres secteurs de la société. Et nous devons faire preuve de collaboration et de transparence à cet égard.


Écoutez le balado

Balado (SoundCloud) sur "Deux regards sur le fondement du numérique".