Busrides is in the beta phase of development. Regular site updates are made to enhance your experience!

× Success! Thank you for your feedback.

Qu’est-ce que le nuage?

Données 06-30-2020

Épisode 31

Cet épisode couvre:

  • les définitions du nuage, de l'IaaS, du PaaS et du SaaS
  • la différence entre les serveurs de centres de données et les serveurs en nuage
  • les incitations à la migration vers les nuages
  • le choix d'un fournisseur de services en ligne

Nous avons tous déjà entendu qu’il était nécessaire de passer à l’infonuagique. Mais qu’est-ce que c’est réellement? Il ne s’agit pas d’une quelconque merveille technologique qu’il faut craindre du fait de sa complexité, mais plutôt d’un service de commodité.

Plusieurs fonctionnaires ont pu installer la suite Office 365 durant la pandémie de la COVID-19 afin d’être en mesure d’envoyer des courriels en dehors du réseau gouvernemental et d‘utiliser les fonctions de la messagerie instantanée et des appels vidéos. Office 365 repose sur l’infonuagique; en fait, même ce site web est hébergé dans le nuage sur une plateforme nommée Ghost. Vous êtes dans le nuage, que vous le réalisiez ou non.

Au sein du gouvernement et des grandes sociétés, l’idée de conserver des données dans d’importants « répertoires » centralisés (centres de données) existe depuis bien longtemps et a gagné en popularité au début des années 2000. Pour assurer le maintien et l’entretien des nombreuses rangées de serveurs qui sont hébergés dans les centres de données, il faut disposer d’un personnel spécialisé non seulement dans le domaine technique, mais aussi dans le domaine administratif en vue de superviser l’acquisition et l’évaluation des biens vieillissants.

Alors, qu’est-ce que cela a à voir avec le nuage? Le passage à l’infonuagique implique simplement de transférer des centres de données contrôlés par une organisation vers un centre de données contrôlé par une tierce partie. Mais pourquoi faire une chose pareille? Principalement, parce que c’est pratique.

IaaS, PaaS, SaaS

Au premier coup d’œil, vous vous dites probablement que l’outil de correction automatique a fait des siennes. Mais ces acronymes ont en fait une signification assez simple. Les lettres « aaS » précédées d’une autre lettre ou d’un mot signifient « as a service », ou « en tant que service ». Les infrastructures, les plateformes et les logiciels en tant que service sont des composantes du modèle stratifié sur lequel repose la grande majorité des offres de service d’infonuagique. Les services de chaque couche se fondent sur les couches sous-jacentes, ce qui permet d’offrir divers degrés de contrôle et de commodité.

SaaS, PaaS et IaaS dans une structure pyramidale avec SaaS au sommet, avec des exemples pour chacun. Exemples de SaaS : MS 365, MarketPlace Apps. Exemples de PaaS : My SQL, PostgreSQL, Active Directory, Elastic Beanstalk. Exemples IaaS : Machines virtuelles, équilibreurs de charge, réseaux, adresses IP publiques.

Prenons l’exemple d’un restaurant…

SaaS

Vous mangez dans un bon restaurant, où l’on vous présente un menu de solutions technologiques préparées. Vous désignez un élément sur le menu: une plateforme de blogs.

PaaS

Le centre de commandement du chef est le passe-plat. C’est là où les différents éléments d’une commande sont transmis à la cuisine; communément entendue du passe: “deux bases de données MySQL, deux serveurs Web et un nom de domaine, sur commande!” Lorsque les composantes sont prêtes, le chef les assemble et les sert sous forme de solution, tandis que le cuisiner demeure prêt à transformer des composantes brutes en quelque chose qui peut être utilisé dans une solution de plus grande envergure.

IaaS

Quelqu’un a commandé un serveur Web? Les employés se précipitent vers le congélateur et en retirent une machine virtuelle vierge et des disques de données. Ils fouillent ensuite dans le garde-manger dans l’espoir de trouver une adresse IP publique disponible et un système d’exploitation, assemblent la solution et terminent en assaisonnant le tout d’une configuration NGINX. Et voilà, le serveur Web est prêt!

Nous savons tous qu’il est bien plus pratique de commander d’un restaurant : il peut être fastidieux de préparer et de cuisiner de la nourriture à la maison, et de tout nettoyer par la suite. Alors, pourquoi aurait-on recours à une infrastructure en tant que service, ce qui équivaut à préparer et à cuisiner de la nourriture et à tout nettoyer, mais dans la cuisine de quelqu’un d’autre? Explorons les concepts d’extensibilité et de coût.

Extensibilité et coût

Si on comparait le coût d’un serveur physique hébergé dans un centre de données à son équivalent dans le nuage, il serait difficile de comprendre pourquoi quiconque voudrait faire le saut! Nombreux sont ceux qui, à ce moment-là, jettent au recyclage leur brochure sur l’infonuagique en se disant que la proposition de valeur du nuage est surestimée. Le problème, c’est que cette décision opérationnelle repose sur des bases erronées.

La taille de l’équipement qui est actuellement hébergé dans votre centre de données n’a rien à voir avec la taille qui serait requise dans le nuage. S’ils sont calculés au moyen d’une comparaison à raison d’un pour un, les coûts du nuage seront considérablement gonflés.

Lorsque vous déménagez dans une nouvelle maison, vous ne disposez pas votre mobilier de la même façon que dans votre ancienne résidence. Vous tirez avantage des différents éléments de votre nouvelle demeure, comme les fenêtres, les murs et les autres caractéristiques pour réaménager l’espace. Les choses semblent différentes selon leur emplacement. Alors, pourquoi ne pas remodeler l’architecture de votre solution lors de la migration vers le nuage?

Pour comprendre d’où provient la différence entre les coûts, il faut avoir une compréhension de base de la façon dont on détermine la dimension des serveurs des centres de données et des plateformes infonuagiques :

  • La dimension des serveurs des centres de données doit être suffisante pour gérer les demandes en période de pointe, puisqu’il est impossible, d’un point de vue opérationnel, d’ajouter des ressources de calcul pour répondre aux demandes quotidiennes changeantes.
  • La dimension des serveurs des plateformes infonuagiques est établie en fonction des exigences minimales auxquelles la solution doit répondre, puis les prix sont revus à la hausse en fonction des fluctuations de la charge.
Graphique montrant la fluctuation de la charge en fonction du coût, en mettant en contraste le coût du nuage avec le coût du centre de données.
Comme vous pouvez le voir dans le graphique ci-dessus, des sommes importantes peuvent être économisées en ajustant à la hausse et à la baisse le nombre de serveurs en fonction de la demande, sans qu’il y ait de répercussions sur les utilisateurs finaux.

Les fournisseurs de services d’infonuagique préfèrent adapter les serveurs aux besoins des organisations. On libère ainsi de la puissance de calcul pour les autres clients et on permet à l’organisation d’économiser de l’argent, ce qui est un avantage supplémentaire. L’extensibilité peut être automatisée afin d’augmenter ou de réduire la capacité en fonction de paramètres de calcul, et ce, dans la plupart des infrastructures en tant que service (IaaS), des plateformes en tant que service (PaaS) et des logiciels en tant que service (SaaS). Vous vous posez probablement la question: Combien ça coûtera?

La vérité, c’est qu’il est extrêmement complexe d’établir les coûts des projets d’infonuagique.

Vous avez envie de sortir cette brochure sur l’infonuagique de votre bac de recyclage, n’est-ce pas?

Fournisseurs de services d’infonuagique: Comment choisir?

Le choix d’un fournisseur de services d’infonuagique n’est pas aussi simple que vous pourriez l’espérer. Il est impossible de recommander un fournisseur X plutôt qu’un fournisseur Y, puisque tout dépend de la façon dont vous souhaitez utiliser le nuage. Les grandes entreprises ont des exigences différentes de celles des petites, moyennes et nouvelles entreprises, tout comme certaines solutions de TI conviennent parfois mieux à certains environnements infonuagiques.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le nuage, il est temps d’explorer. La plupart des fournisseurs de services d’infonuagique offrent des essais gratuits ou des crédits, et même de la formation en ligne gratuite. Prenez le temps de vous familiariser avec chaque fournisseur, et faites votre choix en fonction de ce qui vous convient le mieux.

Pour aider les fonctionnaires à en savoir plus, nous avons mis au point la première d'une série d'offres nuagique avec des leaders de l’industrie.

Démarrer avec le Cloud Computing offre aux fonctionnaires la confiance et l'expertise nécessaires pour utiliser ces services pour mieux répondre aux besoins des citoyens.

Amazon Web Services (AWS), en collaboration avec ‘Académie numérique de l’École de la function publique du Canada, propose un programme virtuel conçu pour le gouvernement. Les employés du secteur public apprendront les concepts de l'infonuagique, sa valeur, des cas d'utilisation et les différents services disponibles grâce au service infonuagique de AWS. Il s'agit d'une première étape dans un parcours d'apprentissage vers la certification en infonuagique et une offre potentielle pour la formation des formateurs dans les ministères.

Cette offre aura lieu du 6 au 9 juillet, 2020 sur deux plages horaires: 09h00 à 12h00 HNE et 13h00 à 16h00 HNE afin d'accueillir les apprenants d'un océan à l'autre. Cliquez ici pour vous inscrire. Pour les personnes extérieures au GC qui souhaitent participer, utilisez ce lien d'inscription externe.

Ressources additionnelles

Bryan Robitaille

Senior Software Architect with a demonstrated history of developing innovative solutions. | Architecte senior de logiciel avec une histoire démontrée de développement de solutions innovantes.